Enfin une rencontre avec le "Hibou moyen duc".

Difficile de le trouver, car ce rapace nocturne passe sa journée à dormir dans un arbre. Son plumage brun-jaune avec des dessins foncés rappelant l’écorce, lui offre un excellent camouflage. Il est reconnaissable à ses deux grandes aigrettes érectiles de plumes, ses yeux orangés et sa taille relativement modeste en comparaison de celle de la Chouette hulotte.

13052021-_MG_5025

Le Hibou moyen-duc a besoin de surfaces dégagées  (prairies, cultures, pelouses, friches ...) pour se nourrir et d'un support arboré pour nicher. Il se nourrit principalement de micromammifères et, en quantité limitée, de petits passereaux, qu'il chasse la nuit en utilisant son excellente vue et son ouïe. La plupart des proies sont capturées sur le sol, ou dans la végétation. 

13052021-_MG_5055

Un portrait en gros plan:

13052021-_MG_5028

La renccontre avec le Hibou moyen duc est souvent facilitée, à cette période de l'année, par la découverte d'un nid, qui est fréquemment un ancien nid de corvidé.

La femelle y pond de 3 à 5 oeufs, qu'elle couve seule pendant quatre semaines. Elle ne quitte jamais les oeufs de jour et elle est ravitaillée par le mâle. A l'éclosion, les poussins sont  couverts d'un duvet blanc, qui deviendra gris au bout de quinze jours. Ils quittent le nid avant de savoir voler, vers la troisième semaine, et resteront aux alentours, cachés dans les branchages et sous la surveillance d'un des adultes, qui les nourriront dès la tombée du jour. 

Poussin avec son plumage gris, caché dans un conifère près du nid qu'il venait de quitter.

13052021-_MG_5074

13052021-_MG_5087-21

Dans six semaines, son plumage sera complet et il prendra son envol définitif.  

Une très belle rencontre avec un rapace commun mais ô combien discret !

Merci pour votre visite et votre éventuel commentaire.

A bientôt.