Un jeûne photographique de trois mois, c'est incroyable et pourtant je viens de le faire.

Quand deux passions vous prennent en tenaille, il faut faire un choix à défaut de trouver un juste milieu.

Après trois mois de peinture, un retour sur le terrain avec l'appareil photo vient de me faire un bien fou...

Pour ce retour, j'ai pu compter sur mes amis et compères Christian et Claude, qui m'ont accompagné et guidé au 21ème Festival International de la Photo animalière et de nature de Montier-en-Der. Nous y avons passé la journée de jeudi et en avons pris plein les yeux avec des photos de rêve et des échanges passionnants, le tout dans un cadre où il vaut mieux oublier la carte bancaire à la maison.

C'était également l'occasion d'aller saluer notre ami commun Bernard Claessens, et d'admirer ses oeuvres consacrées aux Ours bruns et aux Gloutons de la taïga finlandaise. Du grand art que vous retrouverez entre autres, sur son site :

http://www.bernardclaessensphoto.fr/.

Bravo Bernard !

Mais notre journée au Der avait aussi une motivation photographique. Nous sommes arrivés sur une digue d'une presqu'île déserte, avant le lever du soleil, dans une ambiance bien fraîche, un peu brumeuse mais ô combien magique pour ce que nous voulions découvrir.

Les demoiselles du Der, les fameuses Grues cendrées, passent la nuit en groupe, dans les cuvettes du lac qui, à cette époque de l'année, connaît son niveau le plus bas.

Elles étaient encore au sol, dans l'attente du mystique signal de l'envol.

16112017-IMG_9522

Puis peu à peu , les cris caractéristiques de la Grue se firent entendre et les premiers individus prirent leur envol.

16112017-IMG_9530

  Au lever du soleil, elles partent se nourrir dans les champs autour du lac et ne reviennent qu'à la tombée du jour.

16112017-IMG_9545

Le ballet des demoiselles du lac commence ...

16112017-IMG_9588

et le dortoir se vide peu à peu

16112017-IMG_9687

C'est par petits groupes qu'elles gagnent les champs et les zones cultivées des alentours

16112017-IMG_9743

alors que le soleil commence enfin à percer la brume.

16112017-IMG_9760

Deux retardataires.

16112017-IMG_9704

Un dernier groupe semble encore hésiter quant à la direction à prendre.

16112017-IMG_9799

La place laissée vacante par les Grues semble attirante pour d'autres espèces qui entament également leur ballet.

Un groupe de Vanneaux.

16112017-IMG_0116

Des Oies en ombre chinoise.

16112017-IMG_9677

et enfin le premier escadron de Cormorans.

16112017-IMG_9635

rapidement suivi d'un second encore plus imposant

16112017-IMG_9910

avant que des centaines et des centaines de Cormorans nous survolent.

16112017-IMG_0056

Il en sortait de partout et de nulle part. C'était vraiment impressionnant ...

16112017-IMG_0061

En cherchant bien, on en a retrouvé un grand nombre un peu plus loin que le dortoir des Grues, comme le montre la photo suivante à trois étages:

Le premier plan est réservé aux Aigrettes et Hérons, le plan central est le domaine des dernières Grues et le fond est occupé par les Cormorans.

16112017-IMG_0067

Il y a du monde au balcon pour observer les dernières Demoiselles qui semblent faire une ultime révérence avant l'envol.

16112017-IMG_0068

A l'année prochaine et merci pour ce spectacle

16112017-IMG_9698

En principe le retour au dortoir est tout aussi photogénique que l'envol  mais le temps couvert en ce jeudi soir, nous a privé des belles lumières du coucher du soleil.

Quelle belle sortie !

Qu'en pensez-vous ?

Merci d'avance pour vos avis et à bientôt.