Jusqu'à présent c'était une silhouette qui planait dans les ascendances thermiques  au dessus de certaines forêts de ma chère Moselle ou du Luxembourg voisin.

HAMMELSBERG 2014-04-02-5120

 Moins connue que sa cousine blanche qui se répand de plus en plus en Lorraine, la CIGOGNE NOIRE fréquente les forêts profondes plantées de vieux arbres et proches de zones humides, pour y mener à bien sa reproduction. Si vous avez la chance de découvrir un tel lieu; une seule consigne:

DÉFENSE DE DÉRANGER.

L'espèce est très discrète et très farouche et tout dérangement sur le site de reproduction peut provoquer l'abandon du nid par les parents.

 Comme elle migre et traverse chaque année l'Europe du Sud pour aller passer les mois d'hiver au chaud en Afrique et que le pic migratoire est observé à la mi-septembre sur les grands lacs champenois; j'ai profité de l'occasion pour aller y faire mes premières photos de la Cigogne noire.

Pour la trouver, il faut rechercher des zones tranquilles, loin de l'agitation humaine dans les anses retirées du Lac du Temple notamment. Mêlées aux Hérons, Grandes Aigrettes, limicoles et autres canards, trois Cigognes noires se nourrissaient ce matin là sur les berges envasées.

13092016-IMG_2414

La Cigogne noire est avant tout piscivore et elle capture ses proies en se déplaçant dans les eaux peu profondes. Comme le niveau d'eau des lacs est très bas à cette époque de l'année, la zone de pêche est éloignée pour le photographe qui se retrouverait vite à découvert s'il quittait l'abri de la forêt. Il faut ainsi se contenter de prises de vue lointaines et de qualité moyenne. Mais peu importe pour une occasion si rare !

13092016-IMG_2479

Avec un peu de patience et d'immobilisme, j'ai pourtant eu la chance de voir se rapprocher celle que j'étais venu chercher.

13092016-IMG_2445

Comme il n'y a pas de dimorphisme sexuel entre le mâle et la femelle, j'ai reconnu un adulte avec ses pattes et son bec d'un rouge soutenu sans pouvoir discerner toutefois, dans son manteau noir, les reflets verts et pourpres qui font son charme.

13092016-IMG_2451

La proximité a été de courte durée car vite interrompue par un Héron n'appréciant guère cette concurrente sur son coin de pêche.

13092016-IMG_2458

Le lendemain, au bord du Lac d'Orient, assez éloigné du tumulte qui régnait sur les rives,

14092016-IMG_2648

c'est un (ou une) juvénile reconnaissable à son plumage gris-noir, ses pattes et son bec gris-jaunâtre qui faisait son marché dans le sable, devant l'observatoire

14092016-IMG_2796

ou un peu plus loin dans l'eau

14092016-IMG_2830

jusqu'à se faire houspiller lui aussi par le Héron. Pas copains ces deux-là !

14092016-IMG_2833

L'Office national des forêts et la LPO se mobilisent chaque année, grâce à un réseau national de correspondants et au suivi satellitaire, pour mieux connaître et protéger la Cigogne noire.
La Cigogne noire est apparue comme espèce nicheuse en France avec la découverte du premier nid en Anjou dans le début des années 70. Depuis, l'espèce s'installe progressivement mais timidement dans notre pays.

À ce jour, 21 départements ont abrité au moins une fois un nid occupé et une soixantaine de couples aurait nichée en France en 2015.

En Mai 2011, le Comité français de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (U.I.C.N.) a inscrit la Cigogne noire sur la Liste Rouge des espèces menacées: "En danger" pour les couples nicheurs et "Vulnérable" pour la population de passage.

De belles rencontres que j'ai faîtes là, sans dérangement pour l'oiseau et pour le plus grand plaisir du photographe !

Qu'en pensez-vous ?

A bientôt.